Tél. : 06 78 26 04 33 Email: contact@nutriads.com

Le végétarisme

Le végétarisme, qu’est-ce que c’est ?

Le végétarisme qualifie l’attitude des personnes qui refusent d’intégrer dans leur alimentation tout ce qui a nécessité la mort d’un animal.

Ces personnes ne mangent donc ni viande, ni poisson, ni gélatine, ni présure, ni crustacés…

Elles peuvent manger d’autres produits dérivés qui viennent des animaux, tels que les produits laitiers, les œufs ou encore le miel.

Le végétalien, lui, ne mange rien de ce qui pourrait provenir de l’exploitation des animaux: ni viande, ni œuf, ni produits laitiers, ni poisson.

Le végan est pour sa part, un végétalien qui exclut  l’utilisation de tous les produits résultant de l’exploitation des animaux ou testés sur les animaux, y compris les médicaments, la cire d’abeille, le cuir, la fourrure, etc.

Les grands principes du végétarisme

Le choix du végétarisme peut être le résultat de différentes raisons pour:

  • Répartir plus équitablement les richesses et aider la population mondiale à manger à sa faim en réduisant le gaspillage lié à la consommation d’aliments d’origine animale car elle nécessite des ressources considérables en eau et énergie et conduit au surpâturage et à la surpêche,
  • Préserver l’environnement, puisque selon la FAO, « Pour obtenir 1 kilo de bœuf, il faut 7 à 10 kg de céréales, 15.000 à 18.000 litres d’eau et 5 à 10 fois plus de sols que pour obtenir la même quantité de protéines végétales »,
  • Respecter les animaux et le bien-être animal,
  • Rester en bonne santé : de nombreuses études ont montré que les végétariens et végétaliens vivent plus longtemps que le reste de la population.

Avantages et inconvénients du végétarisme

Le végétarisme est reconnu pour ses nombreuses vertus liées à la santé.
Effectivement, il garantit une meilleure santé et réduit les risques de maladies graves comme les troubles cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension, le cancer ou encore l’obésité.
Toutefois, adopter un tel régime pourrait se révéler difficile pour les personnes qui ne sont pas encore habituées.
C’est pourquoi il est recommandé de consulter l’avis d’un diététicien-nutritionniste afin qu’il puisse garantir l’équilibre des repas.
En effet, celui-ci sera à même de conseiller le patient, pour lui épargner les carences en fer, en zinc, en vitamine B12 et en calcium.

Laisser un commentaire